L’entreprise Cafu a présenté le prototype de sa borne de recharge mobile, à l’Institut du véhicule innovant de Saint-Jérôme, dans le cadre de la conférence Sommet international sur le transport électrique et intelligent, organisée par Propulsion Québec. Le tout est dédié à améliorer l’accès aux infrastructures de recharge pour les usagers de véhicules électriques.

Cafu en bref

Cafu est un fournisseur de services de véhicules sur demande basé à Dubaï. Dans ses services, on y retrouve le remplacement et le démarrage de la batterie, la livraison de carburant, le changement de pneus, les lave-autos et les contrôles d’entretien. Ce sont 20 000 demandes par jour qui sont acheminées à la société. Au final, c’est le Québec qui a été choisi afin de développer et lancer ce nouveau projet pour une première mondiale. Ce segment de Cafu est surnommé Cafu En Charge. Le tout est simple : une fourgonnette Ford E-Transit détenant une borne de recharge, des batteries et une application mobile. Celle-ci permet à la charge mobile de se diriger vers l’utilisateur pour faire le plein d’électricité. Une fois la procédure terminée, une facture est envoyée via l’application. L’E-Transit est équipé d’une batterie de 140 kWh qui permet une recharge rapide de 50 kW. Le chargeur accepte un connecteur CCS ou Tesla.

Borne électrique mobile

Borne électrique mobile

Le but

Ce projet est destiné à ceux qui ont un accès plus restreint à la recharge à domicile ou qui ont besoin d’un ajout d’énergie supplémentaire lors de leurs déplacements. Il sert aussi à couvrir le manque de stations de bornes électriques, secteur toujours en développement. Le directeur commercial de Cafu, Alaa El Huni, a déclaré qu’il s’agit d’un complément, et non d’un remplacement d’infrastructures fixes, ce qui pourrait être une solution pour faciliter l’adoption des véhicules électriques.

Pour l’instant, Cafu en charge n’a qu’un seul véhicule opérant à Montréal. En cas de succès, la compagnie souhaite ajouter plus de véhicules avec des capacités de batterie variées afin de cibler différents utilisateurs et, de la sorte, servir une clientèle plus importante.

Pourquoi le Québec?

L’entreprise dubaïote croit que le Québec est la porte d’entrée idéale sur le marché nord-américain. Elle a vu une occasion de développer un nouveau service pour les utilisateurs de véhicules électriques : « Nous avions le choix d’aller dans le monde entier et j’ai choisi le Québec. Ce qui a permis de conclure l’accord, c’est de voir à quel point l’écosystème du transport propre est impressionnant dans la province et à cause de l’expertise qu’elle possède dans le développement d’innovations en matière de véhicules électriques », explique le vice-président senior international et chef des projets spéciaux chez Cafu, Jean-François Lapierre.

Avec cet unique prototype, Cafu sera en mesure de servir en moyenne 8 à 10 clients par jour. L’objectif est d’augmenter ses effectifs, tant au Québec que dans d’autres villes au Canada et aux États-Unis.

Avec des informations de l’AVEQ.
Pour plus de renseignements sur les bornes de recharges offertes ici.