La première Pininfarina Battista arrive au Canada, une hypercar ultra rare étant fabriquée à 150 exemplaires.

Un arrêt à Toronto

C’est Toronto qui mérite cette voiture tout électrique de 1 900 chevaux. La Battista, affichant un prix de plus de 3 millions de dollars, a été livrée à son nouveau propriétaire par le distributeur canadien exclusif de la marque, Grand Touring Automobiles.

Roulée ou stationnée?

« De nombreux conducteurs utilisent leur voiture pour la conduite quotidienne, puis l’emmènent sur une piste pour se laisser aller. Cependant, beaucoup de gens la mettent simplement dans leur collection et la voiture y restera », explique le directeur général de Pininfarina, Paolo Dellacha.

La première Pininfarina Battista au Canada

Quoi qu’il en soit, le directeur général de Grand Touring, Paul Cummings, affirme que les personnes qui peuvent se permettre une voiture de plus d’un million de dollars possèdent généralement de nombreuses voitures de plus d’un million de dollars. M. Cummings devrait le savoir : le concessionnaire représente également Bugatti, Koenigsegg et Rimac au Canada (sans parler des voitures moins exotiques comme Lamborghini, Aston-Martin, Rolls-Royce et Bentley).

Une approche différente

Avec des voitures uniques comme la Battista, il n’y a pas de salle d’exposition pour les voir. Grand Touring organise des visites d’usines pour les acheteurs potentiels, non seulement pour des essais routiers, mais aussi pour rencontrer les concepteurs et avoir un aperçu de l’ADN des voitures : « Je dirai que cela a fait une différence dans leurs décisions d’achat », déclare Cummings. Il rajoute : « Conduire une hypercar électrique est très différent de ce que ces gens conduisaient dans le passé avec de gros moteurs 12 cylindres. Ils doivent comprendre cela, comprendre la technologie, et cela doit leur convenir. Il faut mettre un sourire sur leur visage. »

La première Pininfarina Battista au Canada

La première Pininfarina Battista arrive au Canada, avec une série de production qui sera limitée à 150 unités dans le monde. Le prix débute à 2,2 millions d’euros, soit environ 3,3 millions de dollars. Cette voiture est le châssis numéro 99, qui était le choix de l’acheteur.

Selon les informations, l’acheteur est un collectionneur : « Il était vraiment intrigué lorsqu’il a vu la voiture à Genève lorsqu’elle a été dévoilée en 2019. Il l’a vu évoluer et a fait partie de l’histoire de la compréhension de la façon dont l’électrification va jouer dans le monde du super luxe et le monde de l’hypercar », fait part le directeur général de Grand Touring Automobiles.

Avec des informations de The Globe and Mail.