Simon Thibault, ancien directeur du développement des batteries chez Investissements Québec (IQ), est présent dans l’industrie depuis 10 ans. Il se retrouverait maintenant chez le géant de l’automobile, General Motors.

Cette annonce n’a pas encore été confirmée, mais M. Thibault indique sur son compte LinkedIn qu’il aura un nouveau rôle à jouer et tout semble indiquer que celui-ci sera chez GM.

Seconde prise

Le constructeur automobile s’apprête à faire son grand retour au Québec, après la fermeture de l’usine de Sainte-Thérèse en 2002, en implantant une nouvelle usine de batteries pour véhicules électriques, à Bécancour. Ce projet, réalisé en collaboration avec Posco, nécessitera un investissement de 500 millions de dollars et l’entreprise s’attend à recevoir des subventions fédérales et provinciales.

Source de conflit?

Cet élément soulève des questions éthiques quant à l’arrivée de ce nouveau membre du secteur public au secteur privé. En effet, plusieurs experts se demandent comment l’ancien directeur du programme provincial pourra aider GM tout en respectant le code d’éthique.

Selon les ententes signées avec Investissements Québec, l’ancien directeur ne peut divulguer aucune information stratégique qu’il a obtenue durant son passage dans le secteur gouvernemental, ni conseiller son nouvel employeur sur la base d’informations non accessibles au public.

Certains pensent que GM espère avoir accès à des informations confidentielles sur ses concurrents du secteur des batteries au Québec, mais l’ancien administrateur dit qu’il entend respecter le code d’éthique, dont les règles lui ont été rappelées lors de son départ.

De bonnes nouvelles

Les investissements publics dont pourrait bénéficier General Motors pour son usine s’inscrivent dans un programme provincial visant à diversifier l’économie québécoise et à en faire un acteur majeur de l’industrie automobile grâce à ses ressources en matières premières.

De plus amples informations sur le nouveau rôle de Simon Thibault chez GM et davantage de détails sur le financement public de la nouvelle usine pourraient être dévoilés prochainement.