Bentley abandonnera son mythique moteur W12 pour faire place à un moteur électrique. Le tout devrait prendre place sur nos routes en 2026.

Une nouvelle ère

Dans sept ans, la prestigieuse marque automobile britannique devrait fournir une gamme totalement électrique. C’est-à-dire que d’ici 2030, les V6 et V8 vont également disparaitre pour de bon. Deux types de batterie verront le jour et les modèles sportifs badgés Speed bénéficieront de l’équivalent d’un W12 à batteries. De plus, les moteurs électriques fourniront entre 50 et 100% de puissance en plus que les moteurs actuels à combustion interne. Un bond incroyable puisque ceux-ci sont déjà très puissants.

Spécifications

L’enseigne n’exclut pas la possibilité de produire un véhicule électrique de 1 400 chevaux franchissant le 0 à 100 km/h en seulement 1,5 seconde. On ne croirait pas à une voiture axée sur le luxe ici. Pour ce qui est de l’autonomie, le constructeur a promis que les véhicules électriques pourront parcourir de 563 à 724 kilomètres en une seule charge. Une fois à sec, il vous faudra moins de 20 minutes pour recharger la batterie de 10 à 80 %. Il affirme aussi que ses futurs véhicules électriques auront à peu près la même autonomie que les modèles à essence d’aujourd’hui, point fort intéressant pour des premières voitures du genre de la marque.

« Notre travail consiste à construire des Bentley, pas de simples véhicules à batteries avec des badges Bentley attachés. Certains compromis seront faits dans l’intérêt d’une meilleure aérodynamique pour améliorer l’efficacité », a déclaré le PDG de Bentley, Adrian Hallmark.

Avec une Bentley électrique, celui-ci souhaite donc s’établir comme étant une référence dans le monde des voitures électriques de luxe. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’engagement de Bentley en faveur de la durabilité et de la réduction de son empreinte carbone.

Avec des informations de Motor1.